Histoire

Home » Histoire

Dans un endroit appelé EL PANDERO s’est déroulée une belle histoire chargée de sacrifice ,d’efforts et d’émotion, avec, pour résultat, la naissance pleine de fierté du Camping La Campiña.

 

L’ histoire du Pandero:

Le Pandero doit son origine à la situation stratégique de la propriété agricole.Elle se situait,d’une part, au centre de nombreuses fermes qui employaient des journaliers pour mener à bien son activité et ,d’autre part ,le long d’une voie qui facilitait les déplacements entre les différents “cortijos”(* 1)et en favorisait l’accès.

On attribue au mot “El pandero” deux significations distinctes .La première désigne l’ustensile qui contenait le pain quotidien et la seconde se réfère à l’instrument de musique qui égayait les fêtes régionales.

Le pandero fait également allusion à la communauté des journaliers agricoles d’un même village qui dépendaient pour leur travail du bon vouloir des grands propriétaires terriens couramment appelés “ Señoritos”(**2)

La préoccupation quotidienne de ces travailleurs était la subsistance à une époque où la faim était une réalité.Il n’y avait pas grand chose à manger mais en revanche il fallait travailler dur pour gagner la confiance des “señoritos” en échange d’un salaire dérisoire, de pain rassis et des restes de leur repas.

Comme témoin de l’habitat populaire, ici, au Pandero, on conserve une cabane de cette époque.

C’est au milieu de ces quatre murs que l’on peut apprécier les constructions de cette époque et éprouver les sentiments et les difficultés vécus par José Adrian Marquez Ortega et son épouse Dolores Gomez avant de réussir à créer un humble foyer pour protéger leurs enfants du froid et de la misère.

Au fil du temps, trois de leurs enfants ( Juan ,Rafael et Josefa ) dressèrent leurs cabanes à coté de celle de leurs parents. Seule celle ayant appartenu à Juan Marquez Gomez reste debout.

Vers la moitié du vingtième siècle commença l’exode des journaliers agricoles vers les villes où les possibilités d’emploi étaient plus importantes grâce au développement de l’industrie.

Les terres furent laissées à l’abandon et c’est à ce moment qu’apparaissent ,venant de Madrid ,Matilde et Enrique ( Mathilde et Henri ) les fondateurs de l’actuel CAMPING LA CAMPIÑA. </br></br> Contrairement aux gens de la campagne Henri et Mathilde décidèrent de quitter la capitale pour démarrer une activité inconnue des gens du pays.

Remettant en valeur la campagne cordouanne abandonnée par nécéssité ils risquèrent leur capital dans la création d’une entreprise touristique. Leurs enfants, Mathilde et Henri (junior) suivirent une formation dans le même secteur d’activité.

Aujourd’hui leur fille Mathilde et son époux Rick assurent fièrement le relais en essayant par leur travail quotidien de transmettre l’héritage et les traditions de leurs aînés.

Aujourd'hui, sa fille Matilde continue fière, essayant de leur travail quotidien transmettre les coutumes et les traditions de leurs aînés.

Uso de cookies

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información. ACEPTAR

Aviso de cookies
English Germany Spain France Dutch